Donc les Minny Pops ont sorti deux albums assez différents. Le premier dès 1979, très proche de ce que pouvaient faire à l'époque Cabaret Voltaire ou Human League première période : beaucoup de synthés, des sons stridents, de l'expérimentation froide comme l'époque à su en donner. Le second en 1982 change de registre pour flirter avec des climats à la Joy Division, à cause de la voix notamment, beaucoup plus mise en avant et très proche de celle de notre vieux pote Ian Curtis, et de la basse, omniprésente et très en avant. Tout ça est parfaitement glacial, sans la moindre once d'humour, c'est du Factory typique et très réussi. Il existe un troisième album qui compile inédits et raretés, et chacun de ces 3 albums coûte à peine 8 euros sur l'iTunes Store, avec un son parfait. Alors à ce tarif-là (un tarif honnête chez un serviteur du grand capital, incroyable non ?), faut pas hésiter.

Minny Pops (du premier album Drastic Measures Drastic Movement) :

Crack (du second album Sparks In a Dark Room) :