Et pour cause, il y a l -dedans tout ce que j'aime, savoir le côté sardonique de Sex Gang Children (d'ailleurs Andi Sex Gang est invité sur l'un des morceaux), le côté expérimental fou des Virgin Prunes (culte de chez culte, je les révère, grand souvenir de l'interview avec Gavin Friday en 91), et en plus une basse qui me fait irrésisitiblement penser Siouxsie & The Banshees, sans oublier des délires type cabaret la Dresden Dolls.
Bref ce truc, c' est tout l'art de faire du neuf avec du vieux, preuve que le genre est loin d'être moribond et qu'il se renouvelle constamment, pour un peu je me crêperais nouveau si seulement j'avais encore des cheveux (jeunes gothiques, écoutez cette leçon : le gel pour cheveux ça vous bousille la pigmentation et 35 ans vous vous retrouvez tout dégarni comme un homme politique).

Donc écoutez-moi ce truc-l , vous m'en direz des nouvelles, ça s'appelle Marimba Improvisation N° 29 (!), et c'est tiré de l'album récent "An Entire Wardrobe Of Doubt And Uncertainty" (!!!). Mais c'est tout l'album qu'il faut écouter, tellement il est varié :