Car hormis Crass (et encore), on ne peut pas vraiment parler de punk extrême, même si ils y étaient assimilés. Rubella Ballet, c'était un croisement entre Sex Gang Children, Siouxsie et UK Subs diront nous, des mélodies parfaites, une grosse basse, des ambiances very goth, bref une réussite totale. La quasi-totalité de leur discographie est introuvable aujourd'hui, mais le groupe a eu la bonne idée de proposer à prix d'ami une compile faite par leurs soins, en vente sur leur page myspace (mais plus aujorud'hui apparemment pas de pot).
J'ajoute que reformés récemment (ils étaient au Dead Drop festival le mois dernier), ils viennent d'arrêter la tournée à peine entamée pour cause de maladie grave du batteur/fondateur, Sid. On se consolera donc avec Death Rock Daze, la vache j'écoute que ça depuis un mois.

Sisters :

T.V. Scream :

Voir aussi : http://www.myspace.com/rubellaballet