Antelope sort son premier album sur Dischord, et voilà un sacré album. Ils ne pouvaient pas être signés ailleurs, c'est évident à l'écoute, car on pense tout de suite à Fugazi, mais à un Fugazi sans électricité, dépouillé de sa rage, au profit de climats beaucoup plus moroses et monotones, sans pour autant négliger une certaine nervosité. On pense aussi à Gang Of Four ou encore à Hugo Largo (là je sais la référence est obscure, c'était un groupe avec deux basses et un violon).
Bref, quand il pleut et qu'il fait froid et sombre en pleine journée, comme maintenant, c'est l'idéal.
Deux extraits de l'album "Reflector", sorti donc cette année :

Reflector :

Concentration :