• Cockney Rejects - Flares 'n' Slippers. Un grand hit punk devant l'éternel. A écouter et réécouter et pogoter.
• The Opposition - Black & White. Sur l'une de mes premières cassettes, je m'en souviens très bien, je m'étais fait enregistrer deux albums. Il y avait d'un côté Pornography de Cure, et de l'autre le premier album d'Opposition, "Breaking the Silence". Cette cassette, je l'ai usée, et je passais indifféremment d'une face l'autre. Cet album d'Opposition m'a marqué profondément, Dieu qu'il était triste ! Un grand grand groupe, dédaigné par son pays d'origine, je ne sais pas pourquoi, mais qui a toujours eu pas mal de succès chez nous.
• Grauzone - Eisbär : rien que pour embêter le correcteur de Camion Blanc qui a modifié le titre "Eisbär" de Grauzone en "Eisberg", je ne sais pas pourquoi, rhaaah et maintenant je passe pour un inculte, alors que c'était vraiment Eisbär (ou Eisbær). Tss tss. Bon, grand morceau quand même, l'époque où Stephan Eicher ne faisait pas de musique sous son nom, mais avec son grand frère. Je comprends maintenant pourquoi j'ai toujours trouvé que Stephan Eicher ne collait pas au monde de la variétoche.
• Young Marble Giants - Credit In The Straight World : Ça vous dit quelque chose ? Normal, le morceau a été repris par... Hole (qui avait aussi repris un titre de Echo & The Bunnymen), preuve du bon goût de Courtney Love. Album mythique, groupe mythique, morceaux mythiques.
• ...and The Native Hipsters - She's Not A Gentleman : un des trucs les plus bargeots de ma discothèque. A l'époque ils n'ont sorti qu'un single mais une compilation est sortie il y a quelques années, reprenant leurs trucs les plus obscurs. J'a-do-re. Mais je doute que ça soit pareil pour tout le monde...